United Kingdom FlagGermanyItalian Flag

Sifer 2017

21-23 mars 2017   |  Lille Grand Palais, Lille, France

Hero Image

Tribune de Philippe Citroën (UNIFE)

Les grands défis d’une industrie forte et stratégique

Par Philipe Citroën, Directeur général UNIFE, partenaire de SIFER 2017

Monsieur Citroën

 

 

 

 

 

 

 

 

Philipe Citroën, Directeur général UNIFE

 

L’industrie ferroviaire européenne est une industrie diversifiée, présente partout en Europe et qui rassemble à la fois de grands champions industriels et des milliers de PME, que ce soit dans les domaines de la production du matériel roulant, des systèmes de signalisation (en particulier ERTMS) ou de l’infrastructure. Au total, l’industrie ferroviaire européenne emploie quelque 400 000 personnes dans toute l’Europe. Grâce à des ventes totales s’élevant à 47 Milliards €, l’industrie ferroviaire européenne fournit encore aujourd’hui 46 % du marché ferroviaire mondial. A l’heure de la digitalisation, le leadership mondial de cette industrie fortement exportatrice s’explique notamment par sa capacité à sans cesse innover, et le rôle joué par les PME-PMI est là encore fondamental.

La bonne nouvelle pour les constructeurs et équipementiers ferroviaires européens est que la demande pour les produits ferroviaires va continuer à progresser sur tous les continents. En effet, selon les résultats de la dernière édition de la World Rail Market Study, publiée en septembre 2016, le marché ferroviaire mondial devrait progresser de 2.6% par an d’ici à 2021. Ces prévisions de croissance s’expliquent par un besoin accru de mobilité ferroviaire imposé par les défis de l’urbanisation, du changement climatique ou de la raréfaction des sources d'énergie.

Avec le soutien souvent indispensable des décideurs politiques, il appartient aux entreprises européennes de tout faire pour conquérir ces marchés à l’échelle mondiale. Le défi est considérable car nos entreprises sont confrontées à un accès toujours plus restreint de certains marchés extérieurs clés quand au même moment la concurrence en provenance d’Asie, et en particulier de Chine, se fait de plus en plus féroce sur d’autres dits accessibles.

Cette situation inquiétante a été parfaitement résumée par le Parlement européen dans sa Résolution sur la compétitivité du secteur européen de l’équipement ferroviaire, adoptée le 9 juin 2016. Les Députés européens y rappellent notamment que « si l’Union européenne est largement ouverte à la concurrence des pays tiers, des obstacles qui défavorisent le secteur européen de l'équipement ferroviaire persistent dans ces pays et que les concurrents des pays tiers, en particulier de la Chine, mènent une politique rapide et agressive d'expansion en Europe et dans d'autres régions du monde et bénéficient souvent pour ce faire d’un fort soutien politique et financier de leur pays d'origine ».

En conséquence, le Parlement européen demande la mise en place de conditions égales et équitables pour tous dans la concurrence mondiale et un accès réciproque au marché afin de prévenir le risque de pertes d'emplois et de sauvegarder le savoir-faire industriel en Europe. Nous nous réjouissons maintenant de travailler avec la Commission européenne, le Parlement européen, les Etats Membres comme la France et les acteurs de la filière pour faire en sorte que les recommandations fort pertinentes du Parlement européen se concrétisent au plus vite.

 

Unife